Travail sur soi

Faisons le point !

Spread the love
  • 5
    Partages
Prenons le temps de faire le point.

Et oui, pour ce tout premier article du blog et pour bien commencer nous allons partir du début, et avant de nous jeter à corps perdu dans un CV ultra design, aux couleurs chatoyantes et au slogan percutant, commençons par faire le point sur votre projet professionnel. Ben oui, avant de partir à la chasse au trésor on vérifie la carte, et on s’assure que l’on n’a rien oublié dans son packtage, bref, on fait le point !!

Pour ça, on va s’attacher à répondre à 3 questions :

  • Quelles sont mes qualifications ?
  • Qu’est-ce que j’aime, qu’est-ce que je n’aime pas ? Ou plus généralement quels sont mes points forts, et quels sont mes points faibles ?
  • Et une troisième question, surprenante mais également très importante, quel est mon plan B ?

Allez on sort son cahier et ses plus beaux stylos et on est partis !!


On va faire des listes !! Personnellement, j’adore faire des listes, et des listes de listes. Je fais des listes de tout, ça aide à organiser ses idées et son esprit et ça aide aussi à relativiser, à dédramatiser. Vous allez voir on va en faire l’expérience imédiatement.

Quelles sont mes qualifications ?

Quelles sont mes qualifications ?

Commençons donc par le plus facile, les qualifications. Ici rien de plus simple, par qualifications, j’entends celles qui ont été reconnues par un diplôme, un certificat, un document quelconque. Ça va donc être le Brevet des collèges, le BAC pour certains, un CAP, un BTS, mais cela va aussi être pour d’autres, une VAE, des certifications passées au cours de votre carrière, etc.

Et je veux également voir apparaître dans cette liste, tout ce que vous avez commencé.

exple :

Moi j’ai que le bac, j’avais commencé une licence de droit mais je ne suis pas allée au delà de la première année.

Et bien on va ajouter cette première année de droit dans la liste des qualifications. Personnellement, je n’ai pas les connaissances d’une personne qui a fait un an de licence de droit, c’est donc bien que c’est une qualification particulière.

Je vais donc vous laisser le soin de tout lister, vraiment tout. Vous pouvez même y ajouter vos diplômes de musique, de judo, de natation, de BAFA, d’apiculture, etc. Pour le moment on jette tout sur la table. On verra plus tard pour le tri.

Ca y est, c’est fait ? Parfait ! Passons à l’étape suivante.

Quels sont mes points forts et mes points faibles ? (j’aime / je n’aime pas)

Dans un premier temps vous allez lister tout ce que vous aimez, et ce que vous n’aimez pas. Oui ça peut prendre un moment, mais cette étape est cruciale pour y trouver quelques petites pépites qui nous serons bien utiles par la suite.

Vous allez reprendre votre cahier, vous tournez la page et vous tracez une ligne verticale en plein milieu, en haut à gauche vous écrivez “Ce que j’aime” ou vous dessinez un smiley qui sourit c’est bien aussi !! Logiquement, vous l’aurez compris, en haut à droite vous écrivez “Ce que je n’aime pas” ou vous dessinez un smiley qui n’est pas content !

J’aime J’aime pas

Et à partir de maintenant je vous laisse y écrire absolument tout ce qui vous passe par la tête, depuis votre plat préféré, jusqu’à vos humeurs, en passant par vos hobbies.

Exemple :

J’aime J’aime pas
– Cuisiner
– Organiser les choses
– La randonnée
– La natation
– Créer toutes sortes de choses
– La campagne
– “Designer” / faire du design !
– Soutenir les membres de mon équipe
– Voir la vie du bon côté
– Faire plaisir aux autres
etc.
– La comptabilité
– Le travail répétitif
– La roquette
– Les gens grognons
– Faire 3h de transport par jour pour le boulot
– Etre micro-managée
– Me lever tôt le matin
etc.


Comme vous le voyez, c’est libre, faites vous plaisir, il vous faut au minimum 30 points dans chaque colonne. Cela peut également être des points forts et des points faibles.

Pour cette partie, je ne vous interdit pas de faire appel à un ami !!! En effet il est parfois un peu complexe de savoir déterminer ses points forts et ses points faibles, donc rien ne vous empêche une fois vos listes faites, d’aller demander à une personne qui vous connait bien, que ce soit dans le cadre du travail ou non, de vous aider à compléter cette liste.

Vous pouvez même la compléter en plusieurs jours. Vous vous donnez une semaine pour compléter au moins 5 points par jour dans chaque colonne.

Quel est le but caché/l’effet de bord de cette liste ?

Vous allez voir que faire cette liste et ajouter au moins 30 points dans chaque colonnes, et surtout dans la colonne de gauche, va avant-tout vous redonner un coup de boost au moral. Biensûr que non que vous n’êtes pas bon(ne) à rien. Vous seul(e) l’avez prétendu (et pour ceux qui vous l’ont prétendu, je me chargerai de mettre “jalousie” et “manque de clairvoyance” dans leur colonne de droite !)

Je suis certaines que vous avez ressenti un peu de joie supplémentaire à chaque ligne ajoutée dans la colonne de gauche. On s’en fiche que cela ait un rapport ou non avec votre carrière, je vous rappelle que pour le moment on ne sait absolument pas quel tournant vous allez donner à votre carrière, donc pour le moment tout est bon à prendre. Alors on se creuse les méninges et on écrit bien, au minimum 30 qualités, 30 points forts, 30 choses que vous aimez dans la colonne de gauche, et la même dans la colonne de droite puisque nous verrons plus tard que cela pourra nous être utile pour savoir comment gommer ces petits défauts en entretien et pourquoi pas, comment les travailler et les améliorer.

Maintenant que le moral est revenu, que l’avenir vous parait moins sombre, que vous réalisez que vous êtes une source considérable de qualités, nous allons nous attaquer à la troisième question.

Quel est mon plan B ?

Rélféchir à mon plan B.
Quel est mon plan B ?

Et oui, imaginons, que malgrés tous mes bons conseils, malgrés un suivi assidu, malgrés tous vos efforts pour poursuivre votre rêve, cela ne fnoctionne pas. Quel serait votre plan B ?

Pourquoi une telle question ? Je vais vous raconter 2 anecdotes :

L’une m’a été relatée par un psychologue qui suivait un jeune-homme en pleines études de médecine. Ses parents nourrissaient un immense espoir pour leur fils, il deviendrait bientôt un grand médecin. Sauf qu’au cours de leur entretien, le psychologue demande au jeune homme “quel est ton plan B si jamais tu échoue dans tes études ?” et là stupéfaction, le jeune homme lui répond “oh ben j’oserai peut-être enfin me lancer comme comédien ça a toujours été mon rêve”. Finalement le plan B était bien plus sympa que le plan A, qui n’était pas l’objectif de carrière du jeune-homme, mais celui de ses parents.

L’autre m’a été relatée par une collègue qui suivait un homme d’une quarantaine d’années qui ne parvenait pas à retrouver du travail dans la comptabilité. En analysant ses passions, ses qualités et son projet, elle y a détecté un parcours particulier. Cet homme avait perdu beaucoup de poids grâce à un programme de nutrition et il s’était pris de passion pour ce sujet de la nutrition justement. Elle lui a donc suggéré, au lieu de s’obstiner dans son projet de carrière toute tracée, de se lancer à son compte, pour vendre les produits de nutrition et venter ce programme qui avait bien marché pour lui et qui pourrait également aider beaucoup de personnes. Au final elle l’a recroisé 6 mois plus tard pour découvrir un homme totalement transformé, bien dans ses basquettes, confiant en l’avenir et terriblement heureux de se lever le matin.

Voilà ! Voilà pourquoi je vous demande de vous poser la question très sérieusement et écrire sur votre cahier, quel serait votre plan B en cas d’échec (ou même en cas de réussite !! 😉 ).

Cette question sera peut-être la plus compliquée pour vous, mais je vous demande de vous poser la question extrêmement sérieusement, projetez vous l’espace d’un moment dans un monde où les pressions extérieures (la famille, la pression sociale, les factures, etc.) n’éxistent plus, vous êtes libre de faire absolument ce que vous voulez, qu’aimeriez vous faire pour de vrai ?


Et bien dites moi, on a déjà fait un grand pas aujourd’hui et on a beaucoup travaillé. Il est donc temps de faire une pause. Evidemment rien ne vous empêche de revenir à vos listes au cours de la journée ou au cours des jours prochains, pour les compléter. Et surtout ne faites pas ce travail sur des feuilles volantes, vous verrez que ces listes seront très utiles à différents moments de la recherche, nous y reviendrons régulièrement car je vous assure qu’elles contiennent des informations très précieuses.

Dans le prochain sujet, nous attaquerons le tri !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément n'hésitez pas à télécharger gratuitement le livre | Devenir un Serial Jobber

%d blogueurs aiment cette page :